Publié le 04 janvier 2017  par Christophe Raffaillac dans Actualités

Immonot vous présente tous ses voeux pour cette nouvelle année et vous souhaite de beaux projets immobiliers ! Pour vous aider à les concrétiser, nous en profitons pour vous suggérer quelques bonnes résolutions…

Ce début d'année 2017 constitue une belle occasion pour prendre de bonnes résolutions. Que ce soit au plan personnel ou professionnel, vos projets ne manquent pas. L'immobilier offre de très belles opportunités. Profitez de cette nouvelle année pour les saisir ! Voici quelques idées que nous avons sélectionnées…

  • 1re bonne résolution : j'achète ma résidence principale en 36 h chrono !
    Vous projetez de devenir propriétaire et ce sera une bonne affaire. Si les prix de l'immobilier sont soumis à quelques tensions dans les grandes agglomérations, les secteurs plus éloignés des grands centres urbains vous réservent toujours de beaux rabais. Pour être certain d'acheter au prix du marché, vous pouvez utiliser la formule 36h immo. Proposé par immonot, ce service de vente aux enchères sur internet vous permet d'acheter, en 36 heures seulement, le bien que vous aurez préalablement visité. En fonction des offres des autres acquéreurs, vous déciderez ou non de faire monter le prix, et vous aurez ainsi l'assurance d'acheter le bien à sa juste valeur.
     
  • 2e bonne résolution : je réduis mes impôts avec l'immobilier locatif
    Vous savez que l'immobilier constitue un excellent placement, mais vous ignorez peut-être qu'il possède un pouvoir défiscalisant ! Avec le dispositif Pinel, vous économisez jusqu'à 21 % du prix d'acquisition de votre logement neuf sur le montant de vos impôts. Une condition pour cela : il faut s'engager à louer le bien, y compris à ses ascendants ou descendants, durant une période de 12 ans.
    Si vous optez pour un logement ancien, vous pourrez réaliser jusqu'à 10 700 € de travaux qui constitueront un déficit foncier et viendront en déduction de votre revenu imposable.
     
  • 3e bonne résolution : j'emprunte à taux zéro
    Avec le PTZ (Prêt à taux zéro), vous pouvez financer une partie de votre résidence principale à 0 %. Le montant peut atteindre jusqu’à 40 % du montant du projet. Dans l’immobilier ancien, il faut prévoir de réaliser des travaux qui représentent 25 % du prix de l’opération totale ou 33 % du prix de l’acquisition pour en bénéficier. Par exemple, un bien de 150 000 € nécessite de réaliser 50 000 € de travaux au moins.
     
  • 4e bonne résolution : je renégocie mon prêt immobilier
    Compte tenu des taux d'intérêts actuels, il faut en profiter pour emprunter ou renégocier votre crédit immobilier avant que les taux ne remontent… trop !  Car la première hausse depuis près d'un an et demi vient de se produire. En décembre, les banques ont prêté en moyenne à 1,34 % (hors assurances) contre 1,31% lors du mois de novembre, selon l'Observatoire Crédit Logement / CSA. Rapprochez-vous de votre banquier ou d'un courtier pour voir si crédit mérite d'être renégocié. Si la durée restante du prêt en cours est inférieure à celle écoulée ou/et si le montant de votre capital restant dû est faible, le jeu n’en vaut pas la chandelle.
  • 5e bonne résolution : je réalise des travaux à moindre frais avec le CITE
    Avec le CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique), vous bénéficiez d’un crédit d’impôt qui s’élève à 30 % du montant des travaux, dans la limite de 8 000 € pour une personne seule et de 16 000 € pour un couple. Au rang des travaux concernés figurent les économies d’énergie (via les dispositifs de chauffage), l’isolation thermique et les équipements de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable (pompes à chaleur, systèmes de fournitures d’électricité…). De plus, le CITE peut se cumuler avec l’éco-PTZ (éco-prêt à taux zéro).
  • 6e bonne résolution : on achète à plusieurs notre résidence secondaire
    Pourquoi ne pas constituer une SCI (société civile immobilière) ! Chacun détiendra un nombre de parts sociales en fonction de son apport financier. L'intervention de votre notaire, au moment de la rédaction des statuts de la société, facilitera la gestion du bien.
    Autre solution : l'indivision. Chaque acquéreur, appelé également indivisaire, sera propriétaire à hauteur de son apport financier (50/50, 40/60 ...). Il s'agit de la solution la plus facile pour acheter à plusieurs, car la SCI ne nécessite pas de formalité particulière. De plus en plus d'acheteurs se laissent séduire. Précisons qu'une convention d’indivision permettra d’établir une charte de bonne utilisation du bien.
  • 7e bonne résolution : je demande conseil à mon notaire
    Avez-vous pensé à consulter un notaire ? Il reste votre interlocuteur privilégié pour vous conseiller sur l'opportunité d'acheter un bien et sur la façon d'organiser la gestion de votre patrimoine. Un rendez-vous s'impose en 2017 !

CR

 

 

  •  Imprimer