Publié le 20 juillet 2016 dans Actualités

Coup de chaud sur la France ! Depuis quelques jours, les températures flirtent avec les 40 degrés et plusieurs départements sont touchés par la canicule. Dans ces moments de surchauffe, difficile de garder son logement frais ! Voici quelques trucs et astuces pour y parvenir.

Lorsque les températures grimpent, l'air devient vite irrespirable, y compris dans les maisons et les appartements. Comment faire pour que la chaleur ne rentre pas ? À défaut de climatisation (peu écologique), il est possible de faire descendre le baromètre de quelques degrés en faisant certains gestes pleins de bon sens.

  1. Fermez volets et fenêtres dès le matin de bonne heure. C'est le premier réflexe à avoir. Les deux tiers d'apport en chaleur proviennent des surfaces vitrées. Si vous n'avez pas de volets, occultez vos fenêtres en tirant vos rideaux. Une astuce de grand-mère consiste également à pendre des serviettes et des draps humides près des fenêtres ou sur un séchoir à linge. Si vous avez un ventilateur, placez-le devant le linge humide. Ce n'est pas très "design", mais vous y gagnerez en confort, l'humidité absorbant la chaleur ! Une variante : vous pouvez également placer une bouteille d'eau glacée devant un ventilateur. Coup de frais garanti !
  2. Attendez la tombée de la nuit pour aérer votre logement. Ouvrez vos fenêtres entre 22 heures et 6 heures du matin. C'est le moment où les températures sont les plus basses. Faites des courants d'air et favorisez la circulation de l'air en ouvrant vos fenêtres à tous les étages : l'air chaud sortira par le haut et l'air frais entrera par le bas.

Et dans le long terme ?

Selon une recherche récente de l'agence météorologique anglaise (Met Office), le réchauffement climatique en cours multiplie par dix le risque d'étés extrêmement chauds en Europe, alors que le risque était seulement doublé il y a dix à quinze ans. Résultat : la canicule de 2003 deviendra commune à la fin du siècle.



 Source : notre-planete.info, http://www.notre-planete.info/actualites/4196-canicule-Europe-changement-climatique
Selon une recherche récente de l'agence météorologique anglaise (Met Office), le réchauffement climatique en cours multiplie par dix le risque d'étés extrêmement chauds en Europe, alors que le risque était seulement doublé il y a dix à quinze ans. Résultat : la canicule de 2003 deviendra commune à la fin du siècle.



 Source : notre-planete.info, http://www.notre-planete.info/actualites/4196-canicule-Europe-changement-climatique

Selon les météorologues, le réchauffement de la planète multiplierait par dix le risque d'épisodes caniculaires. Plus que jamais, nos logements doivent prendre en compte cette évolution du climat : bonne isolation, fenêtres et vitrages, etc… Le Gouvernement en est conscient et de nombreuses aides contribuent au financement des travaux d'isolation thermique : éco-prêt à taux zéro, crédit d'impôt… Sans oublier les aides locales et celles de l'Anah. Aujourd'hui, la performance énergétique des logements est devenue un critère déterminant qui a l'avantage également de booster le prix des biens. Enfin, sur le plan pratique, il existe des solutions naturelles pour "climatiser" son logement. Le puits canadien (ou puits provençal) est l'une d'elles. Ce système de "géothermie" permet de refroidir l'air en été et de le réchauffer en hiver grâce à un système de ventilation naturelle. Astucieux et économique, c'est une vraie réponse écologique pour conjurer les variations climatiques. Et si vous profitiez de l'été pour mûrir votre projet et installer un puits canadien dans votre jardin ?

VA

  •  Imprimer