Publié le 30 juin 2016 dans Actualités

Près d'un million de Français bénéficient aujourd'hui d'une mesure de protection (tutelle, curatelle…). Généralement, les personnes vulnérables ont plus de 70 ans. Avec l'allongement de la durée de vie, elles seront encore plus nombreuses demain. Nous serons tous concernés. Comment protéger un proche ou anticiper sa propre dépendance ? "La tutelle pour les nuls" apporte un début de réponse.

Vous constatez que l'un de vos proches n'est pas (ou plus) en mesure de faire face à la gestion de ses affaires ? Vous souhaitez soutenir et protéger une personne vulnérable touchée par la maladie ou les effets du grand âge ? À chaque situation, sa mesure de protection. Mais comment s'y retrouver parmi toutes les mesures existantes ? Entre la tutelle, la curatelle et, depuis le 1er janvier 2016, l'habilitation familiale, avouons qu'il y a en effet de quoi en perdre son latin ! C'est le constat qu'a fait le juriste Olivier Chomono, conseiller en gestion de patrimoine et cofondateur du cabinet La Curatélaire. Il vient de publier un guide pratique "pour les Nuls" ("La Tutelle pour les nuls", First Editions, 9,95 euros). L'ouvrage présente les différentes solutions disponibles pour :

  • organiser la protection d'un membre de son entourage : tutelle, curatelle, protection juridique, habilitation familiale
  • anticiper sa propre dépendance (ou celle d'autrui, par exemple un enfant handicapé) avec le mandat de protection future, encore trop peu utilisé. Créé en 2007, il permet de désigner la ou les personnes par qui l'on souhaite être pris en charge en cas de dégradation de sa santé physique ou mentale. Il est conseillé de confier sa rédaction à un notaire qui vous conseillera au mieux de vos intérêts. 

Aujourd'hui, être bien informé sur les mesures de protection est une nécessité. En 2013, selon les données du ministère de la Justice, 59 % des personnes ayant bénéficié d'une mesure de protection avaient plus de 70 ans. Les femmes étaient plus nombreuses que les hommes (car plus souvent isolées en raison du veuvage) et généralement placées sous tutelle. L'allongement de la durée de vie et, avec elle, le vieillissement de la population et l'accentuation des pathologies lourdes (créant parfois des situations de dépendance), laissent hélas présager une forte augmentation des personnes vulnérables dans les années à venir. À défaut d'y échapper, mieux vaut donc s'informer… 

V.A.

  •  Imprimer