Publié le 23 mai 2016 dans Actualités

Une fois, deux fois, trois fois... C'est loué ! Aux États-Unis, une start-up propose aux candidats à la location d’enchérir en ligne pour fixer leur loyer. Et c'est le plus offrant qui décroche le logement. Le système suscite la polémique !

En immobilier, les enchères ont décidément la cote ! Aux États-Unis si vous êtes propriétaire, vous pouvez désormais proposer votre logement à des locataires potentiels en le mettant aux enchères grâce à la start-up Rentberry.

Le principe : le locataire se connecte sur le site de la start-up et fait ses enchères sur le bien immobilier qui l'intéresse. Celui qui sera prêt à débourser le loyer le plus élevé chaque mois pourra l’obtenir.

Actuellement, le loyer médian pour un logement composé de deux chambres culmine à 4500 $ à New York et San Francisco (selon les statistiques du site américain ApartmentList). Or, le créateur de Rentberry confie que les propriétaires parviennent à obtenir un loyer 5 % plus élevé que la moyenne avec ce système d'enchères. La note pourrait être salée !

Un tel concept pourrait-il débarquer prochainement en France ?

Le concept fait aujourd'hui polémique : À San Francisco, des associations de locataires estiment que cette mise aux enchères viole la loi fédérale sur la justice sociale dans le logement. Le texte stipule que le propriétaire doit accepter les premiers candidats répondant aux critères de location fixés par le propriétaire'" rapporte Le Figaro.

Les locations d’appartements aux enchères semblent, en France, difficilement envisageables. Surtout depuis la récente loi d’encadrement des loyers.

ND

  •  Imprimer