Publié le 18 mai 2016 dans Actualités

La dernière conférence environnementale - tenue le 26 avril dernier - s’est clôturée avec l’annonce de nouvelles mesures pour rendre les bâtiments plus performants. Avec 12 nouveaux décrets attendus dans les mois qui viennent, le logement va occuper le devant de la scène tout au long de l'année 2016.

Au terme de sa 4e édition, la Conférence environnementale vient de dévoiler bon nombre de nouveautés dans le bâtiment. Des dispositions qui s'inscrivent dans le droit fil de la loi de transition énergétique d'août 2015, qui fixe de nouvelles ambitions pour le parc de logements. Revue de détail des différentes mesures qui vont "verdir" le parc immobilier dans les mois à venir.

Pour se préparer à ce changement, l'apparition des nouveaux décrets devrait se faire en plusieurs temps. D'ici à la fin du mois de juin, voici les changements auxquels les acteurs de la construction peuvent se préparer :

  • 1re nouveauté : réalisation de travaux d’isolation obligatoires en cas de rénovation importante des logements ;
  • 2e nouveauté : attribution de bonus pour les bâtiments à énergie positive et à haute performance environnementale ;
  • 3e nouveauté : nouvelles modalités de mise en oeuvre pour l’isolation par l’extérieur ;
  • 4e nouveauté : généralisation des compteurs individuels de consommation d'eau chaude et de chauffage dans les immeubles ;
  • 5e nouveauté : l'obligation de réaliser des économies d'énergie dans les bâtiments tertiaires.

Et pour la fin de l'année, d'autres décrets sont attendus pour asseoir le bâtiment dans une démarche durable de respect de l'environnement :

  • l’obligation de pré-câblage des bâtiments pour les véhicules et vélos électriques ;
  • modification de la gouvernance du CSTB (Comité scientifique et technique du bâtiment) ;
  • apparition de la performance énergétique comme critères de décence ;
  • présentation de la nouvelle réglementation de construction qui succèdera à la RT 2012 ;
  • définition de critères pour rendre les bâtiments publics exemplaires avec des bonus de constructibilité pour les labels Bepos (Bâtiments à énergie positive) et bas carbone.

CR

  •  Imprimer