Publié le 29 avril 2016 dans Actualités

Le rituel de la déclaration sur le revenu est arrivé. Si vous êtes salarié, vous avez le choix, concernant vos frais de repas et de voiture, entre une déduction forfaitaire de 10 % ou vos frais réels. C'est un calcul à faire : alors, armez-vous de votre calculatrice et de votre patience !

Les frais réels, pour qui ?
Vous avez peut-être intérêt à passer aux frais réels ? Cela pourrait vous permettre de réduire le montant de votre impôt sur le revenu ; ce qui n'est pas négligeable !

Si vous avez de modestes revenus et que vous travaillez loin de votre domicile : vous avez sans doute des frais de transport importants. Les frais réels sont pour vous !

Si vous avez des revenus plus importants et que vos dépenses professionnelles sont supérieures au forfait automatiquement applicable : cette option est aussi pour vous ! 

Les frais réels, comment ?
Si vous décidez d'opter pour les frais réels, vous devrez adresser la liste de ces dépenses au service des impôts avec le formulaire de déclaration. Attention, vous n'êtes pas obligé de joindre les justificatifs ; vous devrez néanmoins les conserver pendant 3 ans.

Quels frais ?
- Les frais de repas : en l'absence de justificatif, la déduction est de 4,65 euros par repas. Sur justificatif, vous déduirez la différence entre le prix acquitté réellement et les 4,65 euros.

- Les frais de transport : ces dépenses sont déductibles si la distance entre le domicile et le lieu de travail n'excède pas 40 km (soit 80 km par jour). Afin de connaître le montant à déduire, il faudra utiliser le barème des indemnités kilométriques établi par l'administration fiscale.

- Et les autres dépenses, comme les vêtements spécifiques à certaines professions ou le changement de résidence contraint pour obtenir un nouvel emploi, par exemple.

SSW

  •  Imprimer