Par Marie Christine Ménoire, le 31 Mars 2016 dans J'ACHETE - J'achète dans le neuf

Devenir propriétaire est une décision importante qui ne se prend pas à la légère. Mais qui ne doit pas vous angoisser non plus ! Si vous préparez votre projet, tout se passera bien. Alors suivez le guide...

1- Préparez votre achat immobilier

Pour ne pas vous « disperser » et faire un achat impulsif que vous regretteriez ensuite, prenez le temps de vous poser quelques questions essentielles :

  • immobilier neuf ou ancien ? Bien sûr, c’est avant tout une affaire de goût. Mais aussi de coût. Avec l’ancien, il y a souvent des travaux à réaliser par la suite, avec le surplus de frais qui va avec. Par contre, le prix d’achat du neuf et de l’ancien n’est pas le même. Surtout s’il y a des travaux ;
  • maison ou appartement ? Tout dépend de votre mode de vie et la composition de votre foyer. Un appartement en copropriété engendre des frais et des charges d’entretien qui seront partagés entre tous les copropriétaires. Avec une maison individuelle, vous les assumerez seul ;
  • avec ou sans travaux ? Si vous souhaitez aménager très vite et que le bricolage n’est pas votre fort, optez pour un logement neuf ou rénové où vous n’aurez qu’à poser vos meubles. Si les travaux ne vous rebutent pas, ce sera l’occasion de personnaliser votre logement et parfois aussi de le mettre aux normes et de le rendre moins énergivore. Financièrement, vous pourrez profiter d’aides qui allègeront la note ;
  • est-ce le bon moment pour acheter ? Pour le savoir, consultez des spécialistes de l’immobilier, en priorité les notaires, pour savoir où se situe le marché immobilier national mais aussi local. Ces spécialistes vous diront également ce qu’il en est au niveau de la réglementation et des futures lois qui pourront avoir une influence sur votre décision d’acheter ou d’attendre encore un peu.

Cette étape vous demandera aussi un peu d’imagination. Comment voyez-vous votre vie familiale et professionnelle dans les 10 ou 20 prochaines années ? Envisagez-vous d’avoir des enfants (important à savoir pour la taille du logement) ? Votre situation professionnelle est-elle stable et solide ? Êtes-vous sûr de ne pas être muté à l’autre bout de la France ?

Pensez aussi :

  • au nombre de pièces nécessaires
  • au confort du logement et son agencement
  • au coût des éventuels travaux à réaliser
  • à la proximité des commerces, écoles, transports et autres commodités
  • à « l’ambiance » du quartier : est-il bruyant ? Y a-t-il beaucoup de circulation (et donc de pollution) ? Y a-t-il des usines ou des entreprises à proximité qui pourraient engendrer des troubles de voisinage (odeurs, bruit…) ?
  • Renseignez-vous à la mairie pour savoir s'il y a des projets d’urbanisme prévus dans le quartier.

2 - Calculez votre budget

Avant même de commencer votre prospection, l’étape suivante sera de savoir quel budget vous pouvez consacrer à votre acquisition. Vous ne devez pas y consacrer tous vos revenus et toutes vos économies. Gardez une «  poire pour la soif  » pour faire face aux dépenses imprévues et pour continuer à vous faire plaisir par ailleurs.

Pour savoir vraiment où vous en êtes, dressez la liste de vos revenus réguliers (salaires…) et de vos dépenses récurrentes (prêt à la consommation, pensions versées…). Cela vous permettra d’évaluer votre capacité d’emprunt, c’est-à-dire la somme que vous pouvez consacrer au remboursement de votre prêt immobilier. Dans vos calculs, n’oubliez pas d’intégrer votre apport personnel, mais aussi, du côté des dépenses, les frais « annexes » à prévoir suite à l’achat (frais d’acquisition, assurances, impôts locaux, garanties de prêts, charges de copropriété…). Cela vous donnera une première idée du budget dont vous disposez et vous permettra d’affiner votre recherche.

Conseil : renseignez-vous sur les aides auxquelles vous pouvez prétendre (PTZ, prêt action logement…).

3 - Prenez le temps de visiter

Prenez le temps de faire un tour dans le quartier  pour vous en « imprégner », histoire de voir si vous pourriez vous y plaire. N’hésitez pas à revenir plusieurs fois et à des heures différentes. Mais aussi en semaine et le week-end.

Ensuite, observez l’aspect extérieur de la maison ou de l’immeuble. Si l’extérieur est bien entretenu, il y a de fortes chances pour qu’il en soit de même pour l’intérieur. Examinez la qualité de la construction, surtout s’il s’agit d’un bien ancien (y a-t-il des fissures ? Quel est l’état de la toiture ?…). Dans une copropriété, pensez à examiner les parties communes et à demander de quand datent les derniers travaux ou s’il y en a de prévus prochainement.

Ensuite, poussez la porte de votre futur chez vous et examinez-le dans ses moindres détails, du sol au plafond et de la cave au grenier. Vérifiez la superficie, traquez la moindre trace d’humidité ou fissure, examinez les sols, ouvrez les portes et volets, ouvrez tous les placards et dressing pour voir ce qui se « cache » dedans, essayez la robinetterie pour valider qu’elle ne fait pas un énorme bruit de tuyauterie et qu’il n’y a pas de fuite…

Le bien choisi et le budget ficelé, vous pourrez préparer l’avant-contrat. Ce sera le moment de préciser les principales conditions de la future vente.

Près de 4 Français sur 10 veulent devenir propriétaires

  •  Imprimer