Par Nathalie Duny, le 9 Décembre 2015 dans J'ACHETE - J'achète dans le neuf

Ça y est, votre projet de construction est prêt, votre financement bouclé, il n'y a plus qu'à... Oui mais, face à la multitude de constructeurs sur le marché, comment être sûr de choisir le bon ? Voici une check-list des 8 points à passer en revue.

1 - Le contrat de construction de maison individuelle

Choisissez un professionnel qui s’engage sur la base d’un Contrat de construction de maison individuelle (CCMI) ! Strictement encadré par une loi du 19 décembre 1990, il vous met à l’abri des mauvaises surprises et vous épargne la gestion de corps de métiers multiples. Il existe deux types de contrats :
- avec fourniture de plan : le constructeur propose différents modèles ou bien aménage le plan proposé par le maître de l’ouvrage, et dans tous les cas, se charge de la construction ;
- sans fourniture de plan : c’est au propriétaire de faire réaliser les plans par un architecte (ou de les dessiner lui-même), le constructeur ne se chargeant que de la réalisation des travaux.  

    Ce contrat doit contenir certaines informations obligatoires :

  • La description précise de la maison construite (plan et matériaux utilisés, etc).
  • Le prix de la maison.
  • La date à laquelle débute le chantier et le délai d’exécution des travaux.
  • La garantie de livraison au prix et au délai qui ont été convenus.
    Cela implique que la banque se porte garante de votre constructeur et s’engage pour lui auprès de vous quoi qu’il advienne.
  • La garantie décennale.

Enfin, il faut savoir que la loi accorde au propriétaire une faculté de rétractation de 10 jours. Au-delà, ce dernier est définitivement engagé. L’erreur à éviter : ne pas lire attentivement votre contrat de construction de maison individuelle. Au contraire, examinez-en les moindres détails et si vous l’estimez nécessaire, à vous de faire modifier certaines clauses.

2 - L'Union des Maisons Françaises

Parce que c’est un gage de qualité, vérifiez que votre constructeur soit membre de l’Union des Maisons Françaises (UMF).
Cette organisation regroupe des professionnels de la construction de maisons individuelles. Ces constructeurs sont recrutés après examen minutieux de leur dossier dans le but d’offrir aux acquéreurs la garantie d’un résultat de qualité. Concrètement, cela implique :

  • L’étude des règles d’urbanisme et environnementales liées au terrain.
  • La conception d’un plan personnalisé selon le mode de vie et la taille de la famille.
  • La prise en compte des besoins et attentes dans la conception de la maison (volume et répartition des pièces, équipements dernier cri, choix des matériaux et des couleurs…).
  • Le respect des nouvelles normes de construction et l’utilisation des procédés les plus performants en matière d’isolation et d’économies d’énergie.

3 - Les compétences

Renseignez-vous sur le sérieux du constructeur, ses compétences et le style de ses réalisations. Si vous voulez une maison résolument moderne, ne faites pas appel à un constructeur habitué à bâtir des maisons ultra-traditionnelles !
Demandez à votre constructeur s’il a une expérience des nouvelles techniques de construction durable. Respecte-t-il les nouvelles normes de la réglementation thermique 2012 (RT 2012) ? Les attributions de labels, de prix et de récompenses diverses peuvent aussi constituer un excellent indicateur du professionnalisme de l’entreprise.

4 - La solvabilité

C’est aussi un critère important. Et pour éviter que votre constructeur n’arrête le chantier en cours de route et ne vous laisse en “plan”, le mieux est de s’assurer de sa santé financière. Vous pouvez consulter les sites :
- societe.com
- bilansgratuits.fr

5 - Les références

Le constructeur en est-il à ses premières réalisations ou, au contraire, a-t-il construit des dizaines voire des centaines de maisons ? Possède-t-il un savoir-faire et une expérience ? Il vous communiquera, normalement sans problème, le nombre de ses constructions. Il paraît gêné ? Alors, redoublez de vigilance ! Attention aussi aux constructeurs trop sollicités : ils n’auront certainement pas toute la disponibilité que vous souhaiteriez pour suivre votre chantier.

6 - La concurrence

Pourquoi vous limiter à l’entreprise au coin de votre rue ? Faites jouer la concurrence. Élargissez votre champ d’investigation et faites le tour des constructeurs de votre ville, de votre département et pourquoi pas de votre région. Faites établir des devis et comparez : prix, service, qualité technique employée, disponibilité, délais, labels, garanties de livraison…
L’erreur à éviter : ne prenez jamais une décision dans la précipitation. Vous devez maîtriser tous les aspects du dossier pour choisir sereinement.

7 - La proximité

Choisissez un constructeur bien implanté. Quand le terrain a été choisi, une visite approfondie permet d’évaluer avec précision les meilleures conditions pour bâtir votre maison. Or, seuls les constructeurs “locaux” maîtrisent les spécificités de votre secteur en matière de construction (choix des matériaux, style architectural…). La proximité vous permettra également d’être plus facilement associé et consulté aux différentes étapes de votre projet.

Avec le CCMI, le constructeur ne peut pas vous laisser en “plan”  !

8 - Le bouche à oreille

C’est vieux comme le monde, mais ça marche. Vous pouvez vous faire ainsi une idée précise sur un constructeur. Commencez par interroger vos amis, vos relations. Sollicitez le constructeur lui-même, demandez-lui les coordonnées de clients ayant fait appel à lui : il n’y a aucune raison pour qu’il refuse ! Visitez des maisons qu’il a construites et discutez avec les propriétaires. Surfez sur internet, vous trouverez des forums et des retours d’expérience le concernant. La difficulté étant de rester objectif : quelques avis négatifs peuvent cacher une multitude de clients satisfaits…
L’erreur à éviter : se lancer à l’aveuglette. Si vous avez un doute, passez votre chemin.

Avec un constructeur, vous n'avez presque plus rien à faire...

Le constructeur va devenir votre unique interlocuteur, c’est avec ce dernier que vous signerez un contrat de construction de maison individuelle (CCMI) portant sur l’ensemble des travaux. Il vous proposera, sur un catalogue, une large gamme de types de maisons (personnalisables ou pas) parmi lesquelles vous devrez faire votre choix. De plus, il gère toutes les démarches administratives et vous offre toutes les garanties possibles. Le constructeur s’occupera :

  • du dépôt de permis de construire ;
  • du choix des entreprises ;
  • de l’échelonnement et du suivi des étapes de construction.

Il livrera une maison clés en main pour un prix fixé au départ.

à savoir

Si votre chantier fait plus de 170 m², le constructeur sera contraint de faire appel lui-même à un architecte, la différence étant que ce professionnel n’aura alors pas de compte à vous rendre directement.

ND

  •  Imprimer