Par Christophe Raffaillac, le 20 Décembre 2013 dans J'ACHETE - J'achète dans le neuf

La nouvelle Réglementation thermique 2012 a largement façonné le secteur de la construction ! Et même si le paysage n'a pas foncièrement changé, l'empreinte écologique de nos nouvelles maisons s'en trouve sensiblement atténuée.

Bilan environnemental "Satisfaisant"

Exposition optimisée, matériaux innovants, consommation énergétique réduite, isolation renforcée... la RT 2012 n'a pas manqué d'animer le secteur de la construction. 
Cette nouvelle norme a sensiblement changé la donne au niveau de la conception des logements. Largement saluée et parfois décriée, qu'en est-il exactement à l'heure du bilan, 
1 an après sa mise en application ?

Agir durablement sur la qualité de l'environnement, c'est un des principaux  enjeux de la RT 2012, puisque le parc de logements représente environ 42 % de la consommation d'énergie en France et génère 23 % des émissions de gaz à effet de serre (GES). Mais d'ici à 2020, l'État se fixe comme objectif de réduire ces besoins d'au moins 38 %, conformément aux dispositions inscrites dans la loi Grenelle 1. C'est dans ce contexte de réduction massive des coûts énergétiques que la RT 2012 apporte des réponses concrètes, au niveau de la mise en oeuvre de nos maisons individuelles.

Avantages :
  • La RT 2012 est calculée au travers de 3 paramètres complémentaires, le Bbio (Besoin bioclimatique conventionnel), le Tic (Température intérieure conventionnelle en période de forte chaleur) et le Cep (Coefficient de consommation conventionnelle d'énergie primaire), qui sont largement liés à la qualité de la conception de la construction.
  • L'optimisation du bâtiment au niveau de son orientation, de son éclairage naturel, de la prise en compte de l'inertie pour le confort d'été et des déperditions thermiques contribue largement à l'obtention d'un bon coefficient au niveau du Bbio.

Bon à savoir !
Le respect des exigences de la RT 2012 repose sur la vérification de nombreuses valeurs ! En effet, les coefficients Bbio, Cep et Tic sont calculés en fonction de la zone géographique tenant compte des différences de climat, de l'altitude, de la surface du bien et des dispositifs de chauffage les plus faiblement émetteurs de gaz à effet de serre (bois, réseaux de chaleur à énergie renouvelable...).

Bilan énergétique "Excellent"

Face à l'augmentation du prix de l'énergie, la réduction de la facture de chauffage des ménages doit être une priorité.
Pour preuve, les écarts qui peuvent exister entre une construction mal isolée, qui nécessite 1 800 ? de dépenses annuelles et une maison Bâtiment basse consommation (BBC) qui ne réclame qu'un budget de 250 ?.

Avec la RT 2012, ce sont toutes les constructions neuves, extensions et surélévations de bâtiments qui sont estampillées RT 2012 et dont le niveau de consommation énergétique ne doit pas dépasser 50 kWh/m²/an. Dans le futur, à l'horizon 2020, l'objectif sera de construire des bâtiments produisant plus d'énergie qu'ils n'en consomment, dans le cadre de la prochaine réglementation thermique.

Avantages :
  • Pour limiter la facture énergétique, la RT 2012 préconise le recours à une source d'énergie renouvelable (EnR).
  • Des solutions alternatives, comme les capteurs solaires thermiques pour la production d'eau chaude sanitaire, les panneaux photovoltaïques pour la production d'électricité ou encore les chaudières à bois ou les poêles à bois contribuent, elles aussi, à réduire le coût de fonctionnement du logement.
Bon à savoir !
Ces dispositifs de chauffage ou de production d'énergie doivent être pris en compte au moment de la conception de la maison et en fonction de la situation géographique.

Bilan agrément "Très satisfaisant"

Assurer le parfait renouvellement de l'air, lutter contre les déperditions de chaleur, limiter les infiltrations sont autant de points sensibles qui rendent une habitation plus économique et saine.
Obligatoire, le test d'étanchéité est réalisé en occultant les arrivées d'air et bouches d'extraction du système de ventilation.

Il consiste à mettre la maison en surpression ou dépression et permet ainsi de mesurer les entrées ou sorties d'air parasites.

Avantages :
  • Une bonne étanchéité à l'air assure une meilleure performance énergétique à l'habitation et lui confère un plus grand confort de vie.
  • La RT 2012 exige un contrôle qualitatif du résultat obtenu, ce qui donne des garanties sur la fiabilité de la construction.
Bon à savoir !
Ce test doit être réalisé par un opérateur agréé par le ministère en charge de la construction.

Bilan mise en oeuvre "Peut mieux faire"

Toutes ces dispositions complexifient un peu le projet de construction. En complément de la demande de permis de construire, une attestation doit faire état des données administratives du bâtiment (surface hors oeuvre nette et surface habitable), des résultats visés au niveau de la valeur Bbio et des moyens mis en oeuvre quant à la surface des baies vitrées (supérieure à 1/6 de la surface habitable). Le recours à une source d'énergie renouvelable ou à une des solutions alternatives doit aussi être précisé.

Avantages :
  • La possibilité de réaliser une étude thermique, en amont des travaux, permet de simuler des consommations par rapport à des scénarios liés au temps de présence, à la température, au nombre d'occupants, aux besoins d'eau chaude sanitaire...
  • Une attestation à l'achèvement des travaux est établie par un professionnel qualifié, contrôleur technique, architecte, diagnostiqueur en charge de la délivrance du label haute performance énergétique (HPE).
Bon à savoir !
Une construction répondant à la RT 2012 représente un surcoût d'environ 15 %.

  •  Imprimer