Par Nathalie Duny, le 2 Février 2016 dans J'ACHETE - Je deviens propriétaire

Vous avez un projet immobilier ? Vous avez un coup de coeur et vous pensez vous lancer sans vous projeter dans l'avenir ? Mauvaise idée ! Que faire ou ne pas faire pour devenir un propriétaire heureux ? La réponse d'immonot.

Je fonctionne au coup de coeur

DON’T
Pas de précipitation. Ne vous contentez surtout pas d’une seule visite. Rendez-vous sur place à différents moments de la journée, pour vérifier les éventuelles nuisances et l’ensoleillement. Un achat immobilier est un choix à long terme.Comparez avec d’autres biens pour être plus objectif.

J'étudie avec soin les diagnostics immobiliers

DO
Obligatoires pour la signature du compromis de vente, les diagnostics donnent des informations sur l’état de votre futur bien, il faut donc bien les étudier avant de signer. Ils vous informent sur l’état des installations de gaz et d’électricité, sur les performances énergétiques du logement. Ils peuvent aussi vous alerter sur l’éventuelle présence d’amiante. Leur nombre varie selon les caractéristiques du bien et sa localisation géographique. Il y en a 9 au maximum ! Conseil : demandez conseil à votre notaire.

Je contrôle l'état du bien

DO
Si le logement est ancien, vérifiez ou faites vérifier la toiture, les murs, les sanitaires, le chauffage… Vous pouvez consulter un expert du bâtiment (notaire, architecte…) qui pourra évaluer le montant des travaux éventuels. Important : demandez l’année de construction et si des travaux ont été réalisés récemment !

J'estime moi-même la valeur du bien

DON’T
Et cela même si vous connaissez le prix moyen au mètre carré de la commune. Car la valeur d’un bien dépend de critères précis liés à la superficie, mais aussi à l’analyse de l’environnement, la qualité des matériaux et la comparaison avec les transactions réalisées sur le secteur. Bref c’est complexe ! Contactez un notaire, c’est son “rayon” !

Je ne me projette pas dans l'avenir

DON’T
Ok, vous êtes célibataire aujourd’hui, mais demain vous serez peut-être à la tête d’une famille nombreuse. Alors il vous faudra réaliser des travaux. Vous aurez besoin d’une autorisation administrative préalable, d’un permis de construire ou d’une déclaration de travaux délivrés par la mairie. Attention à bien le prévoir en condition suspensive lors de l’avant-contrat pour vous assurer que votre projet d’extension sera bien réalisable par la suite.

Je ne me préoccupe pas de l'évolution de l'environnement

DON’T
Y a-t-il un projet d’autoroute, de construction d’immeuble ou d’installation d’éolienne à proximité du bien ? Contactez le service urbanisme de la mairie pour le savoir.

Je m'inquiète des servitudes

DO
Avant de vous engager, mieux vaut savoir s’il existe ou pas des servitudes sur le terrain (droit de passage, servitude de vue). Attention aussi à la présence de murs mitoyens. Étudiez préalablement les documents réglementaires comme le cahier des charges, règlement intérieur… pour être capable de mesurer les éventuels inconvénients.

À savoir

Lors de la signature de l’acte, le notaire a vérifié tous les points critiques qui conditionnent
le bon déroulement de la transaction.

  •  Imprimer