Par Marie Christine Ménoire, le 19 Août 2015 dans J'ACHETE - Je finance mon projet

Votre prêt immobilier vient d'être accepté et l'établissement prêteur vous a remis un tableau d'amortissement. À première vue, ce document est assez "rébarbatif". Il est pourtant indispensable, car il permet de savoir où vous en êtes dans les remboursements de votre crédit.

À chaque mot sa signification

Tout prêt immobilier est accompagné d’un tableau d’amortissement. Il s’agit en fait d’un échéancier résumant les caractéristiques du prêt, mois par mois, pendant toute sa durée : montant, durée, type de prêt choisi, taux d’intérêt, périodicité et nombre des échéances, coût de l’assurance…

Pour bien comprendre un tableau d’amortissement, il est nécessaire de connaître la signification des termes plus ou moins techniques qui y figurent :

  • le montant de l’échéance : c’est la somme qui sera prélevée sur votre compte bancaire selon la périodicité choisie ;
  • l’amortissement du capital : c’est la fraction de remboursement du capital emprunté pour la période considérée (par exemple, dans le cas d’échéances mensuelles, il correspond à la fraction de remboursement pour le mois) ;
  • le montant du capital restant dû : il s’agit de la somme que vous auriez à rembourser à la banque si vous décidiez de résilier le contrat de prêt par anticipation, moins l’amortissement du capital du mois.

Tout est dit en quelques lignes

Le tableau d’amortissement est composé d’autant de lignes que d’échéances auxquelles s’ajoutent 5 colonnes donnant chacune une information.
L’ordre des colonnes n’est pas figé et peut varier d’un établissement à l’autre. Par exemple, ce pourra être :

  • 1re colonne : la date du prélèvement ou le nombre de mois ;
  • 2e  colonne : le montant de l’échéance ;
  • 3e colonne : le montant du capital remboursé sur cette échéance ;
  • 4e colonne : les intérêts ;
  • 5e colonne : le capital restant dû.

Parfois une 6e colonne figure dans le tableau d’amortissement. Elle concerne l’assurance, si vous en avez souscrit une auprès de l’organisme de crédit. Dans l’échéance que vous devrez rembourser, son coût s’ajoute aux intérêts et au capital emprunté.

Tableau d'amortissement et prêt à taux variable

Dans le prêt à taux variable (ou à taux révisable), le taux peut évoluer selon les variations d’un indice prévu au contrat.
Le montant des mensualités peut donc augmenter ou diminuer au gré de celui-ci. Difficile dans ces conditions de fixer noir sur blanc dans le tableau d’amortissement le montant et les conditions de remboursement du prêt. C’est pourquoi il n’est pas obligatoire de fournir un tableau d’amortissement pour les offres de prêt à taux variable. Il est remplacé par une “notice” présentant les conditions et les modalités de variation du taux d’intérêt. Une simulation présentant les conséquences d’une variation du taux sur les mensualités à rembourser et le coût total du crédit est jointe. Mais elle est purement informative et n’engage en rien l’établissement de crédit qui la réalise.

  •  Imprimer