Par Marie Christine Ménoire, le 7 Mai 2015 dans J'ACHETE - Je finance mon projet

Vous cumulez plusieurs prêts et vous avez du mal à boucler vos fins de mois. Pas de panique ! Le regroupement de crédits peut être une solution pour vous aider à y voir plus clair. À vos calculatrices !

Ne pas confondre renégociation et regroupement crédit

À la différence de la renégociation, qui fixe de nouvelles conditions financières pour un crédit existant, le regroupement crédit débouche sur la mise en place d'un nouveau prêt qui se substitue à ceux exitants. Cela permet de prévoir des mensualités davantages compatible avec les ressources de l'emprunteur.
 
L'objectif de la restructuration de crédits consiste à ramener l'endettement mensuel en dessous (ou au plus près) des 33 % de taux d'endettement conseillé, pour ne pas être "pris à la gorge" par les mensualités.
 
Les crédits sont rachetés par un organisme bancaire spécialisé qui remboursera la totalité des capitaux restant dus aux différents créanciers. L'emprunteur n'aura donc plus qu'un seul nouveau créancier à rembourser. Ce qui sera plus simple à gérer.

Un bilan sur sa situation financière s'impose !

Le regroupement crédit est une opération délicate qui ne doit pas se faire sur un coup de tête et qui doit être mûrement réfléchie. Si vous envisagez d'y recourir, plusieurs éléments doivent être pris en compte :

  • choisissez bien l'établissement bancaire auquel vous allez confier l'opération de rachat. N'hésitez pas à faire le tour des établissements. Ne vous limitez pas à votre banque habituelle, celle où vous avez souscrit les crédits en question ;
     
  • n'acceptez pas la première proposition venue. Faites réaliser des simulations et ne prenez pas en compte uniquement la mensualité ou le taux proposé. N'oubliez pas qu'à ceux-ci s'ajoutent différents frais (frais de dossier, frais de remboursement anticipé des prêts rachetés...). C'est le coût total du crédit qui doit vous servir de référence. Il ne faut pas que les frais liés à l'opération de rachat s'avèrent plus élevés que l'économie escomptée.

Le regroupement crédit permet de consolider non seulement des crédits de natures différentes (prêts immobiliers, prêts pour vos travaux, prêt pour l’achat de votre voiture, prêts à la consommation, prêts personnels), mais aussi les découverts bancaires et autres dettes comme un retard de paiement d’impôt ou une dette familiale…

Vous n’êtes pas obligé d’inclure tous vos crédits dans l’opération de regroupement, mais cela est souhaitable pour rééquilibrer votre budget et repartir sur de bonnes bases. Vous pouvez cependant vous en dispenser pour les crédits arrivant à terme, pour lesquels le regroupement ne présente pas grand intérêt ou encore ceux dont le taux d’intérêt est très faible.

À partir de quel niveau d'endettement ?

Il n'y a pas de règle en la matière de regroupement crédit. Mais globalement, il est conseillé de se pencher sur la question à partir du moment où les fins de mois deviennent difficiles du fait même des dettes à rembourser.
 
Et surtout, ne pas attendre que la situation devienne critique au point de se retrouver en situation de surendettement. Il faut, en effet, savoir que si l'emprunteur a déposé un dossier en commission de surendettement, il ne sera pas possible d'envisager un rachat de crédits.

Documents nécessaires au regroupement crédit

La liste des documents à fournir pour un regroupement crédit varie en fonction du profil de l'emprunteur et du projet. Ils ont pour but de permettre à la banque de savoir qui est l'emprunteur, connaître ses ressources et ses charges, quel est son (ses) projet(s). Bref, de cerner son profil pour mieux adapter l'offre à la demande.
 
Globalement, les documents demandés (originaux ou copies) sont identiques quel que soit l'organisme auquel vous confierez le regroupement de vos crédits : pièces d'identité, relevé d'identité bancaire, relevés de comptes des 3 derniers mois, avis d'imposition, bulletins de salaire, contrat de travail, contrat de bail ou titre de propriété, les tableaux d'amortissement des crédits en cours, sur papier libre, les raisons de votre endettement actuel et de votre besoin de trésorerie complémentaire (avec devis ou justificatifs si possible...).
 
"Le regroupement de crédits est destiné à assainir une situation financière"

Le déblocage des fonds

Il faut compter, en moyenne, entre 2 et 3 mois pour obtenir un regroupement crédit. Ces délais sont variables et dépendent de la nature des crédits à racheter et de la "complexité" du dossier.
 
Tout se passera comme si l'emprunteur avait souscrit un nouveau prêt. Les mensualités du nouveau crédit seront prélevées sur son compte bancaire par l'organisme prêteur. À priori, l'emprunteur pourra même contracter de nouveaux prêts puisque sa situation financière est plus saine.
 
À condition toutefois d'être prudent et de se ménager une marge de sécurité pour que les nouveaux prêts n'entraînent pas, à nouveau, un taux d'endettement supérieur à sa capacité de remboursement.

Les alternatives au regroupement de crédits
Pour les situations ponctuellement difficiles, le recours au rachat de crédits n’est peut-être pas nécessaire. D’autres alternatives existent. L’emprunteur pourra, par exemple, négocier avec sa banque pour obtenir des délais auprès de ses créanciers. Un rééchelonnement de la dette peut être envisagé ou encore l’allongement de la durée du prêt. Dans cette hypothèse, l’établissement bancaire est en droit de demander des justificatifs attestant qu’il s’agit bien d’une situation particulière et passagère (arrêt maladie…).
En cas d’invalidité ou de perte d’emploi, les assurances souscrites en même temps que le prêt seront là pour prendre le relais. Pensez aussi au coup de pouce familial ou, dans les cas extrêmes, à la vente du bien dont les remboursements pèsent le plus lourd dans votre budget (un bien immobilier, une voiture…).
  •  Imprimer