Par Marie Christine Ménoire, le 16 Octobre 2014 dans J'ACHETE - Je finance mon projet

Le Prêt à taux zéro (PTZ) change. Depuis le 1er octobre, il est plus facile d'en bénéficier, ce qui devrait faciliter l'accession à la propriété et relancer le marché de l'immobilier.

Le PTZ 2015 : les raisons du changement

Accordé sous conditions de ressources, le PTZ est un prêt sans intérêts, réservé aux personnes achetant leur première résidence principale (les primo-accédants). Il vient en complément des autres emprunts et de l'apport personnel.

Malgré son aspect attractif et des aménagements successifs, ce prêt n'a pas remporté le succès escompté. Afin de relancer le marché immobilier et faciliter l'accession à la propriété, notamment pour les classes moyennes, le gouvernement a décidé d'élargir les conditions d'octroi du PTZ.

PTZ 2015 : pour l'ancien aussi

Jusqu'alors réservé au neuf respectant un certain niveau de performance énergétique, le PTZ pourra être accordé pour un achat dans l'ancien (dans certains centres-bourgs en zone rurale) à condition d'y avoir fait réaliser d'importants travaux de rénovation par des professionnels. Le projet de loi de finances 2015 devrait en préciser les modalités.

PTZ 2015 : un nouveau zonage

La France est découpée en 5 zones, en fonction de la tension du marché immobilier. Les zones les plus tendues (zones A bis et A) étant celles où il est plus difficile d'acheter un bien à bas prix. Près de 1 200 communes vont être concernées par le nouveau découpage territorial. Des communes comme Lyon, Lille, Marseille ou Montpellier seront reclassées de la zone B1 à A.

PTZ 2015 : les autres aménagements

Outre ces deux changements importants, il est également prévu  que :

  • les plafonds de ressources à ne pas dépasser pour bénéficier du PTZ soient relevés dans les zones B2 et C ;
  • le montant pouvant être emprunté soit modifié. Le pourcentage appliqué au coût de l'opération pour déterminer le montant de l'aide passe, en effet, de 33 % à 26 % en zone A. Par contre, le plafond d'opération donnant droit au PTZ est augmenté dans les zones B1, B2 et C ;
  • les conditions de remboursement soient revues et améliorées. Un différé de remboursement sera créé pour les personnes aux revenus intermédiaires. Le différé existant sera allongé pour les ménages aux revenus modestes.

À savoir

Ce nouveau découpage s'appliquera aussi à d'autres dispositifs comme le Prêt d'Accession Sociale (PAS) ou le dispositif Duflot. La date d'entrée en vigueur pour ceux-ci n'est pas encore connue à l'heure où nous écrivons ces lignes.
  •  Imprimer