Par Marie Christine Ménoire, le 10 Juillet 2015 dans J'ACHETE - Je finance mon projet

Vous venez de dénicher l'affaire du siècle. Le financement de cet achat est conditionné par la vente de votre appartement actuel, mais vous n'avez pas d'acheteur en vue. Heureusement, il y a le prêt relais.


Le prêt relais : un mécanisme simple

Vous venez de trouver la maison de vos rêves. La décision d'achat est à prendre rapidement, car cette belle demeure, à prix raisonnable, risque de trouver vite preneur. Mais votre logement actuel n'est toujours pas vendu. Le prêt relais est un montage financier idéal durant cette période de transition !
Le temps de trouver un acquéreur, votre banque vous avance l'argent qui proviendra de la vente de votre ancien logement. Le montant de ce prêt est calculé sur la valeur estimée du bien mis en vente. Généralement, il avoisine les 60 à 70 % de celle-ci.
La durée du prêt relais, fixée dans le contrat, est courte (1 an le plus souvent), renouvelable une fois.
Vous avez le choix entre deux solutions de remboursement : soit rembourser tous les mois les intérêts et la prime d'assurance, soit ne rien payer d'autre que la prime d'assurance et rembourser à l'échéance du prêt les intérêts et le capital emprunté.

Conseil : évaluez le bien à sa juste valeur et ne le surestimez pas. Seule une expertise faite par un professionnel (un notaire par exemple) vous permettra d'y arriver.

Le prêt relais "sec" ou jumelé à un autre prêt

Vous aurez le choix entre deux formules de prêt relais :
  • le prêt relais "sec" lorsqu'il n'est associé à aucun autre crédit classique. Il s'agit juste d'une "avance". Vous payez les intérêts du crédit au fur et à mesure, et vous remboursez l'ensemble du capital quand vous avez vendu votre bien immobilier. Cette solution peut être utilisée quand le prix du bien que vous désirez acheter (frais inclus) est inférieur à 80 % du prix de celui que vous vendez.
  • le prêt relais peut aussi être "jumelé" et, dans ce cas, il est associé à un autre prêt pour compléter le financement du nouveau bien. C'est le cas le plus fréquent.

Conseil concernant le prêt relais

Comme pour un prêt "classique", contactez plusieurs banques et n'hésitez pas à négocier le taux de votre prêt relais. Négociez aussi les frais de dossier, surtout s'il s'agit d'un "prêt relais sec".
Laissez-vous une marge de sécurité entre le montant du crédit par rapport au prix de vente de votre logement.
  •  Imprimer