Par Christophe Raffaillac, le 2 Août 2013 dans J'ACHETE - Je finance mon projet

Le déblocage de la participation a été autorisé pour le second second semestre de l'année 2013. De quoi trouver l'agent pour consommer ou investir. Voici quelques idées pour utiliser astucieusement votre Plan d'épargne entreprise (PEE) !

Un déblocage encadré de la participation

Depuis le 1er juillet, et jusqu'au 31 décembre 2013, il est possible de débloquer, en une seule fois, jusqu'à 20 000 ? de son contrat de participation. Cette mesure s'applique aux avoirs antérieurs à 2013. Pour autant, faut-il fracturer ce coffre-fort qui recèle une épargne de moyen et long terme exonérée d'impôt sur le revenu ? Sans doute, mais à condition d'utiliser la technique appropriée à ses objectifs.


Je consomme : Autorisé

L'objectif de ce déblocage de la participation est de redonner du pouvoir d'achat, et donc favoriser le retour de la croissance par la consommation. Les sommes détenues sur les contrats de participation peuvent être mises à profit pour "financer l'achat de biens ou la fourniture de prestations de services."
Voitures, appareils électro-ménagers, autres téléphones portables et tablettes... vont débarquer dans les foyers, du 1er juillet au 31 décembre 2013. Noël avant l'heure en quelque sorte. Pensez toutefois à conserver les justificatifs d'achat, car l'administration fiscale pourra vous les demander !
Les Comptes courants bloqués (CCB) et Plans d'épargne entreprise (PEE) sont donc mis à contribution pour financer les objets tant convoités. Prudence, car les Plans d'épargne retraite collectifs (PERCO) et les fonds solidaires ne sont pas éligibles dans le cadre de ce déblocage exceptionnel.



J'investis : Conseillé

Au-delà du volet consommation, l'objectif de cette mesure exceptionnelle est de relancer l'économie. Alors pourquoi ne pas utiliser son argent pour alimenter son plan de financement en vue d'un achat immobilier ?
Certes, cela suppose de détenir quelques liquidités, mais permet de compléter avantageusement, voire de constituer son apport personnel. Les banques sont de plus en plus exigeantes quant à la qualité du dossier de prêt et, notamment, à la capacité d'autofinancement de l'emprunteur.
Là encore, il faut pouvoir justifier de la bonne utilisation des fonds. Toutefois vu le coût total d'une acquisition, le jugement est sans appel !


Je replace : Interdit

Pour les adeptes de la spéculation qui envisageraient de placer l'argent sur un autre compte rémunéré ou autre produit d'épargne, le montage financier est interdit !
L'administration fiscale pourra demander des comptes aux salariés s'ils ne sont pas en mesure de fournir de factures.

Je conserve : Opportun

Si le besoin n'est pas immédiat, et que de l'épargne disponible sur le Livret A ou LDD peut être utilisée, il est sans doute préférable d'utiliser cette solution au détriment du Plan d'épargne entreprise (PEE).
Ce dernier constitue une épargne de protection en vue de la retraite, généralement bien rémunérée et défiscalisée. Et si, toutefois elle est investie sur des fonds en actions, il ne faut pas se précipiter pour la débloquer !


Autres hypothèses de déblocage de la participation

Un Plan d'épargne entreprise (PEE) peut également être débloqué dans les cas suivants :
  • Cessation de contrat de  travail,
  • Achat ou travaux dans la résidence principale,
  • Mariage ou Pacs,
  • Décès du salarié,
  • Arrivée du 3e enfant,
  • Invalidité,
  • Séparation,
  • Création d'entreprise,
  • Surendettement.

  •  Imprimer