Par Nathalie Duny, le 14 Juin 2013 dans J'ACHETE - Je finance mon projet

Vous avez envisagé d'acheter une maison, mais vous n'avez pas encore revendu l'ancienne ? Le prêt relais est le montage financier idéal en période de transition ! Et il va vous éviter d'avoir deux crédits immobiliers à rembourser en même temps...

Comment ça marche ?

Le prêt relais est un crédit de transition. Il permet d'acheter un nouveau bien avant d'avoir vendu l'ancien. Le processus est simple : votre banque anticipe la vente de votre ancienne maison en vous "avançant" 60 à 70 % de son prix. La durée du prêt est courte (un an le plus souvent), renouvelable une fois.

Pendant toute la durée du prêt, vous ne remboursez que les intérêts. Le prêt relais est remboursé lors de la vente de l'ancien bien.

Le risque est de ne pas avoir vendu le logement avant la fin du prêt. Si tel est le cas, vous devrez continuer à régler vos mensualités et, peut-être, serez-vous obligé de "brader" votre bien pour rembourser le capital de votre prêt.

3 formules de prêt relais

  1. Le prêt relais accompagné d'un prêt principal. Comme le prix du nouveau logement est souvent supérieur à celui de l'ancien, la banque peut proposer un plan de financement global intégrant le prêt relais. Vous remboursez chaque mois, en plus des échéances du prêt principal, les intérêts du prêt relais. Une solution simple qui se révèle gagnante au final. Mais il est possible que l'échéance totale mensuelle, du moins jusqu'à la vente de votre bien, soit trop élevée.
  2. Le prêt relais avec "franchise totale" accompagné d'un prêt principal à "différé d'amortissement". Une formule qui allège vos mensualités en attendant la vente de votre bien. Le prêt relais est couplé à une "franchise totale" : ses intérêts ne sont pas remboursés mensuellement, mais en une seule fois à l'échéance. Cette période de franchise peut durer jusqu'à 12 mois. Le prêt principal peut être assorti d'un "différé d'amortissement", période durant laquelle vous ne rembourserez donc que les intérêts.
  3. Le prêt relais sec. Il n'est pas associé à un crédit classique. Il s'agit juste d'une "avance". Vous payez les intérêts du crédit au fur et à mesure, et vous remboursez l'ensemble du capital quand vous avez vendu votre bien immobilier. Cette solution peut être utilisée quand le prix du bien que vous désirez acheter (frais inclus) est inférieur à 80 % du prix de celui que vous vendez. Petit bémol : dans la réalité, il est difficile de trouver une banque, car elle n'y voit pas d'intérêt commercial !

3 conseils à suivre pour réaliser son prêt relais

  1. Je fais jouer la concurrence. Contactez plusieurs banques. Négociez le taux de votre prêt relais. Et laissez-vous une marge de sécurité entre le montant du crédit par rapport au prix de vente de votre logement. Négociez aussi les frais de dossiers, surtout s'il s'agit d'un prêt sec.
  2. Je réalise une estimation réaliste. Votre intérêt est de vendre le plus rapidement possible votre ancien bien immobilier. Donc ne le surévaluez pas.
  3. Je profite des avantages accordés aux salariés. Si vous souhaitez vendre pour acheter et si vous travaillez dans une entreprise de plus de 10 salariés, vous pouvez bénéficier d'un prêt relais à un taux de 1 %. (ex : mutation professionnelle).
  •  Imprimer