Par Christophe Raffaillac, le 15 Juin 2016 dans J'ACHETE - Je recherche avec mon notaire

À l'heure de grandes compétitions sportives, l'immobilier se livre lui aussi à un duel très apprécié du public. La rencontre qui oppose le neuf à l'ancien promet d'être serrée et très disputée... Vivez en direct le déroulement du match.

La tension est à son comble quelques minutes avant le début du match qui oppose l’immobilier neuf à l’immobilier ancien. Tandis que les partisans des « vieilles pierres » avancent de sérieux arguments mettant en avant la stature des bâtiments, leur longévité éprouvée ou encore les prix plus serrés… les acheteurs dans le camp du neuf misent sur des bâtiments se montrant plus performants au plan énergétique. Une rencontre des plus attendues dans un contexte où l’immobilier attire les foules !
En effet, les tentations d’acheter ne manquent pas avec des prix bien placés, des taux à un niveau plancher ou des aides bien configurées  (avec le prêt à taux zéro). Tout cela nous laisse à penser que c’est vraiment le moment d’acheter ! Reste à savoir quelle équipe, du neuf ou de l’ancien, il vaut mieux soutenir, à moins que votre choix ne soit déjà fait… Voici, en toute objectivité, les résultats d’une compétition qui prône avant tout la sportivité dans chaque camp.

L'ancien occupe le terrain

L’immobilier ancien profite d’une situation enviable, car dans les villes - petites et grandes - il peut se targuer d’avoir les meilleurs emplacements. Celui qui recherche un bien dans le cœur de la cité ou proche des artères commerçantes trouvera nécessairement son bonheur dans l’ancien. Un critère essentiel quand on sait que la situation compte pour beaucoup dans la valeur d’un appartement ou d’une maison et dans sa capacité à le revendre facilement.
Autre argument de poids en faveur de l’ancien, c’est son ticket d’entrée. Car il se montre bien plus accessible que le neuf. Il faut tabler sur un prix médian de 1 700 €/m2 pour un appartement, alors que son équivalent chez un promoteur immobilier avoisinera les 3 500  €/m2. Une différence de taille qui laisse le champ libre pour engranger un maximum de transactions immobilières.
D’autre part, si certains immeubles, qui ne sont plus de la première jeunesse, pèchent au niveau de leurs charges de copropriété, ils offrent en contrepartie une réelle qualité de construction qui leur permet de traverser les années sans grande difficulté. Dans ces conditions, il sera aisé de renégocier des biens qui auront été bien entretenus et offriront de belles surfaces. Ils trouveront aisément de nouveaux acquéreurs, tout en réservant sans doute une plus-value appréciable à leurs détenteurs. À l’issue de cette première mi-temps, l’ancien profite de sa belle expérience pour avancer des atouts clés sur le terrain de l'achat  immobilier.

Le neuf passe à l'offensive !

Intéressons-nous donc aux caractéristiques du neuf qui doit composer avec un adversaire bien affûté ! Les logements neufs qui sortent de terre bénéficient des dernières normes de constructions qui les rendent plus performants au plan énergétique et respectueux de l’environnement. Leur classe énergie se situe généralement au niveau de la valeur A ou B, alors que la médiane du marché atteint le niveau D. Un atout au moment de la revente.
L’autre offensive du neuf repose sur l’agrément qu’offrent les logements. Car les appartements neufs disposent de grandes surfaces vitrées, de terrasses ou loggias qui leur procurent un caractère unique. D’autre part, s’il est un domaine où le neuf excelle, c’est bien celui de la défiscalisation. En effet, les investisseurs immobiliers peuvent faire de grosses économies d’impôts s’ils achètent un logement pour le louer. Avec le dispositif Pinel, c’est jusqu’à 21 % du prix du bien qui vient en déduction sur la feuille d’imposition.
Enfin, le neuf limite les charges de copropriété puisque les logements disposent de compteurs individuels et ne nécessiteront pas de travaux importants avant longtemps… Mais il faut accepter de débourser un peu plus pour des logements plutôt situés dans de nouveaux quartiers.

Verdict : match nul

Verdict : un score qui se solde par un match très disputé où chaque camp avance des arguments de poids. Au final, c’est surtout la sensibilité des acheteurs qui fera la différence !

Un projet immobilier nécessite d’être mené à bien avec un bon coach ! Le notaire possède toutes les qualités et compétences pour préparer, conseiller et accompagner les acquéreurs dans leur projet et leur permettre de réaliser une opération gagnante au plan patrimonial. Pensez à le consulter en priorité !

  •  Imprimer