Par Marie Christine Ménoire, le 21 Octobre 2013 dans J'ACHETE - Je recherche avec mon notaire

En immobilier, comme en sport, il faut savoir saisir la balle au bond. Selon François-Xavier Duny, président du directoire de Notariat Services, le coup d'envoi est donné pour acheter.

Selon vous, est-ce le bon moment pour acheter ?

François-Xavier Duny : la variété de l'offre, la baisse des prix en province et la stabilité des taux d'intérêt sont les 3 raisons objectives qui me confortent dans l'idée que c'est vraiment le bon moment pour acheter. Pour le confirmer, le site immonot.com a développé des outils qui permettent d'avoir une vision assez précise de l'évolution des prix. En effet, l'Indice immonot, qui mesure la valeur médiane des biens proposés à la vente par les notaires, fait état d'une baisse du prix des maisons de 1,6 % au 3e trimestre 2013 par rapport au trimestre précédent.

À l'inverse, le prix des appartements est légèrement haussier sur cette même période (+ 0,98 %). Ensuite, en ce qui concerne l'évolution de l'activité, immonot.com publie une analyse bimestrielle, la Tendance du marché.
Le dernier sondage, qui permet de se projeter jusqu'à fin octobre, corrobore la reprise immobilière en termes de transactions. 55 % des notaires interrogés prévoient que le volume de ventes va repartir à la hausse, contre 45 % pour les prévisions à fin août. Et au niveau des prix des maisons, les notaires pensent majoritairement qu'ils pourraient augmenter (60 % des sondés).

Ces signaux sont encourageants. Ils témoignent de la bonne convalescence du marché immobilier. Mais dans tous les cas, les biens de qualité, profitant d'un emplacement de choix, d'un bon entretien et de la proximité des services, se négocient très bien.
Enfin, il faut souligner le contexte fiscal,  largement favorable à la reprise de l'activité.

Avec l'imposition sur les plus-values, qui est ramenée de 30 à 22 ans en plus d'abattements plus avantageux (6 % par an de la 6e à la 21e année et 4 % la 22e année), ce sont tous les propriétaires de résidences secondaires et de biens locatifs qui réalisent une meilleure opération au moment de vendre. Je ne peux donc que conseiller d'acheter maintenant !

En quoi le notaire est-il incontournable ?

François-Xavier Duny : le recours au notaire est vivement conseillé pour réussir son projet immobilier. Il assure le suivi complet du dossier, de la recherche du bien jusqu'à la signature de l'acte authentique, sans oublier les formalités administratives comme la rédaction de l'avant-contrat. Sa bonne connaissance du marché local et sa pratique de l'expertise immobilière donnent l'assurance d'acheter le bien à son juste prix.

À cela s'ajoute son intervention au plan juridique qui le conduit à vérifier les règles d'urbanisme, les diagnostics, les servitudes... avant de signer l'acte de vente.

De plus, le notaire délivre des conseils en fonction de la situation familiale et patrimoniale. Selon que les acquéreurs souhaitent acheter pour se loger, investir ou transmettre un patrimoine à leurs proches, le notaire se projette et envisage les conséquences au plan fiscal. Enfin, comme il intervient dans les successions, le notaire est au courant des ventes en avant-première, de quoi dénicher la "perle rare" en consultant son service négociation !

Vente interactive, enchère... le notaire propose différentes formules, dites-nous en plus

François-Xavier Duny : en concertation avec les notaires, immonot.com a mis au point un système de vente sur internet très novateur : 36h immo. Il s'agit d'une forme de transaction, à mi-chemin entre la négociation immobilière et les ventes aux enchères.

Les annonces sont consultables sur immonot, rubrique 36h immo. L'acquéreur accède à des informations sur les caractéristiques du bien, le début des offres et les horaires pour le visiter. S'il est intéressé, il dispose de 36 heures pour faire des propositions de prix depuis son espace sécurisé 36h immo. C'est la meilleure offre qui remporte la vente. Le processus se poursuit comme une acquisition classique, avec la signature de l'avant-contrat, puis de l'acte définitif.

Côté vendeur, le notaire prend en charge toutes les démarches liées à la vente du bien : estimation du prix, conditions de vente, mise en ligne sur immonot.com, élaboration du plan de communication et organisation de visites.


Bon à savoir !
Acheter devrait coûter plus cher en 2014

En fait ce sont les droits de mutation, improprement appelés "frais de notaire" qui devraient augmenter en 2014. Ils comprennent notamment l'ensemble des taxes et droits perçus par le notaire pour le compte du Trésor public,
les sommes que le notaire règle à des tiers pour le compte de son client et, pour une moindre part,
la rémunération du notaire.
Or, c'est la partie prélevée par le département où se situe le bien qui va être majorée. Actuellement fixée à 3,8 % du prix de vente sur l'ensemble du territoire, cette taxe pourrait atteindre jusqu'à 4,5 %,soit une hausse maximale de 0,7 %.
Mais la rémunération du notaire, quant à elle, n'augmentera pas et ne sera pas modifiée. Donc acheter un bien en 2014 vous coûtera plus cher. À titre d'exemple, pour l'achat en 2014 d'un bien de 200 000 euros,
cela vous coûtera potentiellement 1 400 euros de plus.
Quand on sait que les notaires anticipent une remontée des taux de crédit, qui sont aujourd'hui historiquement bas, il est urgent d'acheter !

  •  Imprimer